07 avril 2020. COVID et santé communautaire

PDF - 607.4 ko
Michel BASS Analyse de la crise COVID au 7 avril 2020

La crise actuelle du CORONAVIRUS fabrique une société de la méfiance, de la déresponsabilisation et de la reprise du pouvoir par l’administration de la santé publique. Un peu le contraire de la santé communautaire qui vise au contraire la responsabilité et le contrôle par la population de sa propre santé. Vous trouverez en pièce jointe une analyse faite "au milieu du gué" par le Dr. Michel BASS.

Depuis des années les soignants font remonter une réalité de leur pratique. Cette réalité ne correspond pas aux modèles, aux stratégies, aux finalités des administrations, devenues seules décideur en la matière depuis la loi HPST (2009). Les alertes lancées par les soignants se trouvent aujourd’hui cruellement avérées. Au nom des économies (l’argent devant partir ailleurs), on a déshabillé le système public de soins qui n’a plus les moyens de répondre à une crise tout sauf imprévisible. Crise dont l’exceptionnalité dans le traitement de l’information et des réponses nous laisse bien perplexe : combien d’autres graves pandémies existent en même temps que le COVID (tuberculose, SIDA, paludisme, etc.) beaucoup plus meurtrières ? En quoi cette épidémie différerait fondamentalement d’une épidémie de grippe (voir mon analyse en pièce jointe) ? Qu’est-ce qui justifie de pareilles mesures et un tel traitement médiatique ?

Une fois nu, le roi se rebiffe. Et plutôt que de faire amende honorable (on verra la suite du mea culpa de notre président), les mêmes qui ont fabriqué la crise actuelle (le virus n’est qu’un catalyseur) fabriquent la réponse à la crise. Cela ne peut que nous effrayer, d’être entre les mains de pompiers pyromanes. D’innombrables décisions, notes, programmes, conseils, doctrines sont produits par ces gens. En faisant peur à tout le monde, ils sont arrivés à assigner des populations entière à résidence pour un résultat qui sera mitigé, mais dont on nous claironnera qu’il nous a sauvés. Les médias renforcent jour après jour cette peur et nous assènent la nécessité de la servitude. Mais le démon bureaucratique a repris le dessus. Ce ne sont pas les praticiens, les soignants "de terrain" qui décident, mais l’administration au service de laquelle quelques experts se sont joints (et ont exclus les autres). Le meilleur exemple : la polémique avec le plaquénil. La crise a encore magnifié le pouvoir de la bureaucratie sanitaire, bras agissant du politique. Mais n’oublions pas : ce ne sont pas les bureaucrates qui travaillent réellement (Voir à ce sujet David GRAEBER).

On nous fait croire maintenant que l’ETAT nous protège, que l’on découvrirait son utilité bien bafouée ces derniers temps par la force de l’idéologie du marché. Mais au vu des mesures prises, et des conséquences prévisibles, nous devons plus redouter l’avenir que l’épidémie ! Il faudra bien un jour faire le bilan de cette crise afin de non seulement revoir notre système de production basé sur la productivité et la croissance au profit de la finance, mais aussi le fonctionnement d’un Etat qui un jour défend les dividendes, et dans la panique, le lendemain, la santé, en restreignant dramatiquement pour ce faire les libertés individuelles. C’est pourquoi la santé communautaire et ses principes démocratiques, aura un rôle éminent à jouer à l’avenir si d’aventure on se mettait à vouloir transformer notre société et notre système de santé.

Dans la même rubrique


  • A PROPOS DU COVID : ANALYSE EN TEMPS REEL DE L’EPIDEMIE. Michel BASS, mars à juin 2020

  • CONFIRMATION : L’EPIDEMIE EST TERMINEE. QUE PENSER MAINTENANT ? Michel BASS 01 et 28 juin 2020

  • CONFUSION DU DECONFINEMENT ET PROBLEMES ETHIQUES. Michel BASS. 10 mai 2020

  • CRISE DU COVID : FAITES-VOUS DU BIEN, LISEZ GIORGIO AGAMBEN ! Michel BASS 29 04 2020

  • DISOURS SUR LE COVID : ENTRE SCIENCE, MEDIAS ET POLITIQUE A L’HEURE DU DECLIN DE L’EPIDEMIE. Michel BASS 25 avril 2020

  • GUERRE ET PAIX. Michel BASS. 10 avril 2020.

  • 07 avril 2020. COVID et santé communautaire

  • La santé communautaire est une vraie alternative à la nouvelle loi SANTE 2022, potentiellement dispendieuse et inefficace, détruisant certains acquis positifs comme les réseaux de santé. Juin 2019

  • Nouvelles parutions janvier 2019

  • Paru en 2018 : la vieillesse, un autre regard pour une autre relation, sous la direction de José POLARD, aux éditions ERES.

  • Edito février 2017

  • La santé qu’il fait. Michel BASS - mars 2015

  • La santé qu’il fait. Michel BASS. Novembre 2013.

  • EDITORIAL Février 2013 - Michel BASS

  • Améliorer les stratégies individuelles et collectives pour améliorer la sécurité… Dr. Michel BASS, directeur de l’AFRESC SEMINAIRE AIR-FORMATION 20 septembre 2011

  • Edito - Michel BASS - mars 2011


  • GRIPPE A... Dr Michel BASS. 11 novembre 2009

  • Agir sur la santé de la population dans une collectivité territoriale. Dr Michel BASS - Décembre 2008

  • De la participation à la démocratie locale. Dr. Michel BASS. Avril 2009.

  • Marchés publics, suite : Commande publique et pertinence méthodologique - Dr Michel BASS - Avril 2008

  • Agir sur la santé : l’action locale prise dans la tendance lourde à la bureaucratisation - 2005

  • Santé publique ou promotion de la santé ? - 2004

  • Vous avez dit appel d’offres ? Dr Michel BASS - 2005